Accueil

Quand Pôle emploi se félicite d'une performance en demi-teinte


Plus de deux tiers des demandeurs d'emploi et des entreprises se déclarent satisfaits des services de l'établissement public. Sur le terrain du retour à l'emploi, les données sont plus contrastées.


Pour Pôle emploi, c'est un petit moment de gloire. 71,2 % des demandeurs d'emploi se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits de ses services au premier semestre. C'est 7 points de plus par rapport à fin décembre 2016! Quant aux entreprises, 73 % d'entre elles ont également indiqué leur satisfaction, fait savoir l'opérateur dans un communiqué publié jeudi, au lendemain de son conseil d'administration. Il reste que sur le terrain de l'insertion professionnelle, il n'y a pas de quoi pavoiser. C'est d'ailleurs silence radio. Selon des données internes transmises au conseil d'administration, non publiées mais obtenues par l'AFP, Pôle emploi constate une baisse du taux de retour au travail des chômeurs ayant bénéficié d'une formation. Entre janvier et mai 2017, seulement 54,9 % d'entre eux ont accédé à un emploi et 28,3 % à un emploi durable. Ce qui correspond à une diminution de, respectivement, 3,5 % et 2,1 % sur un an.

Lire la suite : Quand Pôle emploi se félicite d'une performance en demi-teinte

Retour sur l'histoire de l'ANPE, devenue Pôle emploi

Les équipes de France 3 vous offrent un petit voyage dans le temps mardi 18 juillet. Retour sur l'histoire de l'ANPE.


Emploi : retour sur l'histoire de l'ANPE, devenue Pôle emploi

À la fin des années 60, le chômage est associé à la paresse. Avec l'ANPE, Jacques Chirac, alors tout jeune secrétaire d'État, veut changer cette image. La France ne compte alors que 200 000 chômeurs. À l'ANPE, le suivi est très personnalisé, jusqu'à l'accueil par des psychologues. On traite alors le chômeur comme un client, qu'il faut placer. À l'accueil, l'uniforme est de rigueur.

Lire la suite : Retour sur l'histoire de l'ANPE, devenue Pôle emploi

L’AGENCE FÊTE SES 50 ANS : PÔLE EMPLOI EST-IL DEVENU UNE MACHINE INFERNALE À BROYER CHÔMEURS ET CONSEILLERS ?


JOYEUX ANNIVERSAIRE – Alors que sont célébrés jeudi 13 avril les 50 ans de l’ANPE (le 13 juillet 1957), LCI a interviewé Cécile Hautefeuille, auteur de la "Machine infernale, racontez-moi Pôle emploi". Un système qu’elle connaît, pour avoir été inscrite au chômage. Mais elle a aussi recueilli des témoignages et raconte les dessous de la machine.

Un mot ? "Opaque." Un autre ? "Absurde." Voilà donc esquissé, en deux mots, Pôle emploi. Ou plutôt la façon dont les usagers considèrent Pôle emploi, machine que Cécile Hautefeuille a elle aussi pratiqué de l’intérieur, inscrite en tant que chômeuse. "Machine" : ce nom n’est pas pris au hasard. C’est même le titre du livre qu’elle vient de sortir, à partir de son expérience, et de celle de chômeurs rencontrés : "La machine infernale. Racontez-moi Pôle emploi", aux éditions du Rocher.

Lire la suite : L’AGENCE FÊTE SES 50 ANS : PÔLE EMPLOI EST-IL DEVENU UNE MACHINE INFERNALE À BROYER CHÔMEURS ET...

Assurance chômage : La super réforme de Macron est loin d'être financée


Le financement de cette réforme reste incertain et l’équilibre à long terme repose exclusivement sur le redressement du marché de l’emploi. Un pari risqué, qui s’il est perdu pourrait se traduire par une diminution des droits des chômeurs, une hausse des cotisations employeurs voire de la CSG.

On en parle moins que la réforme du code du travail, mais la refonte de l’assurance chômage sera l’un des autres chantiers majeurs de ce début de quinquennat. Pour résumer, Emmanuel Macron compte faire en sorte que l’Etat reprenne la main sur ce régime (actuellement géré par les partenaires sociaux) et qu’on l’ouvre aux démissionnaires (qui pourraient en bénéficier tous les 5 ans), ainsi qu’aux indépendants.

Lire la suite : Assurance chômage : La super réforme de Macron est loin d'être financée

Jean Bassères, « méchant » ou « gentil »

Avec une touche d’humour et un zeste de mauvaise foi, Thibaut Nolte tire le portrait d’un « méchant » ou d’un « gentil » qui fait l’actualité. Aujourd’hui, notre journaliste se demande s’il faut radier Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi, et proche d’Emmanuel Macron.



KISS KISS BANG BANG Créé le 26/04/2017 15h54

 

Pôle emploi va tester des "conseillers référents" en charge de l'indemnisation


Pôle emploi testera dès juin la mise en place de "conseillers référents" chargés de l'indemnisation chômage, bien identifiables et joignables directement par les demandeurs d'emploi, selon un document transmis aux syndicats et consulté lundi par l'AFP. L'expérimentation se déroulera de juin 2017 à mars 2018 dans 11 agences de quatre régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Corse et Occitanie). Elle donnera lieu à un bilan au 2e trimestre 2018 pour mesurer la "satisfaction des demandeurs d'emploi".

Depuis début 2016, la demande d'allocation de chaque demandeur d'emploi est déjà traitée de bout en bout par un même conseiller. Pour "franchir un nouveau cap dans la personnalisation", l'expérimentation affectera à chaque allocataire un "conseiller référent indemnisation" qui sera "identifié comme son interlocuteur pour toute question liée à l'indemnisation", et ce "tout au long de son parcours" à Pôle emploi. Ce conseiller pourra "être contacté directement par mail".

Lire la suite : Pôle emploi va tester des "conseillers référents" en charge de l'indemnisation

La Parisienne Libérée : «Le marché du chômage»

le marché du chômage – grande braderie du droit du travail, tout doit disparaître !



Dans l'état actuel du texte, le projet de réforme du code du travail a pour objectif de flexibiliser (encore) les horaires et salaires des travailleurs. Si l'UMP avait essayé de faire passer un tel projet de loi – en procédure accélérée, en plus – nous aurions été des millions dans la rue !

CONTEXTE
Le projet de loi qui est actuellement en cours de discussion à l'Assemblée nationale fait suite à l'Accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 entre ceux qu'il est convenu d'appeler « les partenaires sociaux ». Il y est question de modifier en profondeur le droit du travail. Si le texte est adopté, ces changements auront de lourdes conséquences pour les salariés – en particulier ceux dont l'entreprise aura conclu un « accord de maintien dans l'emploi ».
Le texte de l'ANI est téléchargeable ici (voir aussi l'annexe à l'article 18) et le projet de loi est là. Prenez le temps de les parcourir, afin de vous rendre compte par vous-même de la gravité des atteintes portées aux droits des salariés.
Les explications vidéos de G. Filoche (PS) sur le texte de l'ANI valent aussi la peine d'être regardées, car elle sont aussi expressives qu'exhaustives.

LE MARCHÉ DU CHÔMAGE
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

Bienvenus mesdames et messieurs
Approchez n’ayez pas peur
À tarif avantageux
Découvrez nos gammes de chômeurs

Profitez d’un essai gratuit
« Saisonniers, intérimaires »
Sur des millions de produits
On sait comment vous satisfaire

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

Acheter c’est pas dommage !

Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

La foire aux chômeurs pas chers
Vend aussi du temps partiel
Avec lettre volontaire
De dérogation personnelle

Du sans-emploi en promo
Si vous nous prenez un lot
Même pour votre conso perso
Le prix du détail au prix d’gros

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

Y'a toutes les tailles et tous les âges !
Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

Grâce aux accords de maintien
Il y a du nouveau sur le marché
Approchez vous ne risquez rien
Tous nos produits sont vaccinés

Finies les épidémies
Et les fièvres prud’homales
Depuis qu’on a interdit
Tous les accès du tribunal

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

Chaque jour de nouveaux arrivages !

Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

Opération exclusive
Choisissez dès maintenant
Sans procédure collective
L’ordre de vos licenciements

Et pour chaque vieux acheté
Grâce à notre offre couplée
Un chômeur de 26 ans
Vous sera remis gracieusement

Allez approchez mesdames et messieurs
Approchez !
Sur le marché du chômage

On vous paye même les charges !

Bienvenus dans la grande braderie
Du chômeur à petit prix
Tout pour vos licenciements
Au rabais, évidemment

Par La Parisienne libérée


Chômeurs et Précaires marcheront sur Paris du 15 juin au 6 juillet


Le MNCP - Mouvement National des Chômeurs et Précaires - appelle à l'organisation de marches de Chômeurs vers Paris, à partir du 15 juin. Ci-dessous le communiqué du MNCP.

Samedi 13 avril, lors de l'assemblée générale du MNCP, un appel a été lancé à toutes les personnes ou organisations intéressées pour une marche des chômeurs sur Paris en juin.

Dans une situation économique particulièrement tendue, chômeurs et précaires ont plus que jamais besoin de solidarité et d'échanges. De nombreuses personnes ont déjà répondu à l'appel.

Une réunion de travail entre associations de chômeurs et précaires (MNCP, APEIS, AC !, DAL) et les représentants des syndicats FSU (dont SNU Pôle emploi) et Solidaires (dont Sud emploi) s’est tenue mardi 23 avril pour préciser l’organisation de la Marche sur Paris (des représentants de la CFDT Pôle emploi, présents à la réunion, ont indiqué soutenir plusieurs propositions communes mais n’appellent pas à la Marche).

Celle-ci se déroulera du 15 juin, pour un premier départ, au 6 juillet pour l’arrivée à Paris. D’autres départs échelonnés, en fonction des régions et des dates, seront prochainement fixés en lien avec les associations et syndicats sur le plan local. Une Marche en préparation à La Réunion, département le plus touché par le chômage, enverra une délégation pour le départ du samedi 15 juin. La plateforme commune de propositions et un texte d’appel sont soumis pour validation aux organisations participantes.

Des contacts sont en cours pour élargir la participation et les soutiens. Associations et syndicats ont mis en place un groupe de travail permanent et le collectif d’organisation a convenu d’une prochaine réunion.

==> Et le commentaire d'Actuchomage :

Comme à l'accoutumé, nous suivrons l'organisation de ces marches, sous réserve d'y être invités, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui (alors que cela fait 9 ans que nous couvrons au quotidien, par écrit et en vidéo, l'actualité et les actions des réseaux militants, des collectifs et organisations de Chômeurs et Précaires).

Si ces marches peuvent contribuer à resserrer les liens (quelque peu distendus ces derniers temps) entre les organisations, nous nous en réjouissons.

Pour autant, les dates de départ (et d'arrivée) nous apparaissent bien tardives. Fin juin et début juillet sont rarement des périodes propices aux mobilisations d'envergure et aux mouvements sociaux.

YB

A LIRE AUSSI :

>> Chômeurs et Précaires : en marche sur Paris du 15 juin au 06 juillet | MNCP | 24/04/2013


"Rosecelavi" soigne petits et grands bugs de Pôle emploi

Depuis bientôt cinq ans, il n'y a pas une journée sans que Rose-Marie Péchallat se connecte au moins une fois à son site destiné à aider les chômeurs en prise avec Pôle emploi. "Si je ne le fais pas, j'ai ensuite trop de boulot à rattraper", explique cette ancienne conseillère de l'ANPE (ex-Pôle emploi) désormais retraitée. Depuis son appartement situé sur la colline de la Croix-Rousse, à Lyon, elle répond en continu aux demandes d'aide sur son forum, baptisé Recours-radiation.

Par l'expertise qu'elle a pu acquérir, "Rosecelavi" (son pseudo sur le forum) est devenue la référence des petits et des grands bugs que peut connaître Pôle emploi. C'est elle qui a ainsi alerté la presse après qu'une chômeuse fréquentant son forum eut reçu un courrier de Pôle emploi lui donnant 22 000 ans pour rembourser un trop-perçu de plusieurs milliers d'euros. Pôle emploi a ensuite suspendu cette dette. C'est encore elle qui a montré que des chômeurs se faisaient parfois radier...

vvv