Accueil

A Pôle emploi, la très longue vie des arnaques


Alerte ! la direction de Pôle emploi a adressé à tous les cadres, le 27 décembre, ce courriel inquiétant : "Plusieurs centaines d'offres frauduleuses sont publiées chaque jour sur "pole-emploi.fr". Le 6 janvier seconde mise en garde : "Les fraudes à partir des espaces employeurs se multiplient. En 2016, 4 800 espaces suspectés frauduleux ont été refusés par le conseiller et bloqués, et 18 000 primo offres refusées, dont près de 8 000 pour motif litigieux."

Pourquoi cette avalanche de fausses propositions ? L'arnaque est simple. Le faux employeur propose un boulot attrayant et banal, les candidats foncent. On leur demande alors leurs coordonnées bancaires, acte de naissance, adresse, carte Vitale, etc. Le prélude à une bonne vieille usurpation d'identité, avec toutes les catastrophes afférentes. Une embrouille de plus : le faux recruteur réclame quelques centaines d'euros sous divers prétextes - par exemple, une prétendue "constitution du dossier" ou des "frais de matériel". Un coup rude pour les victimes généralement bien peu fortunées.

Lorsque "Le Canard" avait révélé cette arnaque et ses ravages chez les chômeurs (1/10/14 et 30/9/15), la direction de Pôle emploi avait longuement vanté l'ardeur qu'elle mettait à lutter contre ce fléau. Une jeune société informatique avait même obtenu un contrat pour mener, à coups d'algorithmes, la bataille contre les faux jobs. En vain. Deux ans plus tard, il est toujours demandé aux agents de l'institution de vérifier soigneusement les offres. Et un avertissement succinct - "Soyez vigilants !" - figure en première page du site. Suivi de quelques brefs messages exposant les turpitudes de "personnes malintentionnées".

Côté sécurité, Pôle emploi ne chôme pas.


 N° 5020 - mercredi 11 janvier 2017


A LIRE AUSSI :

>> SOYEZ VIGILANTS ! Attention : recrutements frauduleux | www.pole-emploi.fr/ |

>> Des milliers de fausses offres d'emploi, qui cachent de vraies arnaques | France-Soir | 12/12/2016



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir