Accueil

Quand Pôle emploi se félicite d'une performance en demi-teinte

Plus de deux tiers des demandeurs d'emploi et des entreprises se déclarent satisfaits des services de l'établissement public. Sur le terrain du retour à l'emploi, les données sont plus contrastées.

Pour Pôle emploi, c'est un petit moment de gloire. 71,2 % des demandeurs d'emploi se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits de ses services au premier semestre. C'est 7 points de plus par rapport à fin décembre 2016! Quant aux entreprises, 73 % d'entre elles ont également indiqué leur satisfaction, fait savoir l'opérateur dans un communiqué publié jeudi, au lendemain de son conseil d'administration. Il reste que sur le terrain de l'insertion professionnelle, il n'y a pas de quoi pavoiser. C'est d'ailleurs silence radio. Selon des données internes transmises au conseil d'administration, non publiées mais obtenues par l'AFP, Pôle emploi constate une baisse du taux de retour au travail des chômeurs ayant bénéficié d'une formation. Entre janvier et mai 2017, seulement 54,9 % d'entre eux ont accédé à un emploi et 28,3 % à un emploi durable. Ce qui correspond à une diminution de, respectivement, 3,5 % et 2,1 % sur un an.

Et ce, alors même que le précédent exécutif a lancé en 2016 le fameux «plan 500.000 formations supplémentaires» pour réintégrer les chômeurs de longue durée ou peu qualifiés sur le marché du travail! «On ne peut pas faire le lien avec le plan 500.000 à partir de ces seules données qui sont globales, se défend-on à Pôle emploi. II faut comparer ce qui est comparable. À savoir, le nombre de personnes très peu qualifiées qui sont entrées sur le marché du travail avant la mise en œuvre du plan, à celui obtenu durant son application.» Nul doute que l'évaluation du plan, encore en cours, sera regardée de près…


Manon Malhère

A LIRE AUSSI :

>> Pôle emploi. Des performances inégales | Le Télégramme | 21/07/2017



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir