Accueil

Le chômage baisse donc Pôle emploi va... licencier

Quelque 4.000 postes d'agents pourraient disparaître d’ici à trois ans à Pôle emploi, rapporte le "JDD" dimanche. Ces coupes seraient justifiées par la baisse du chômage.

C'est un peu le serpent qui se mord la queue. Alors que le nombre de demandeurs d'emplois a baissé de 1% au premier trimestre 2018, Pôle emploi pourrait… licencier. Quelque 4.000 postes d'agents, sur les 55.800 que compte l'organisme, pourraient être supprimés d'ici à trois ans, rapporte le Journal du Dimanche. Les syndicats ne cachent pas leur inquiétude.

4 milliards de coupes budgétaires d'ici 2022. C'est Jean Bassères, le directeur général de l'organisme, qui a lui-même avancé ce chiffre, il y a trois semaines, au cours d'une convention managériale. Mais celui-ci pourrait bien être encore plus élevé, croit savoir l'hebdomadaire. Car le gouvernement estime que l'embellie sur le front de l'emploi ne nécessite plus autant de conseillers. Sur la période 2018-2022, les coupes budgétaires devraient en outre atteindre 4 milliards d’euros.

"C'est surréaliste !". "4.000 postes en moins, c’est surréaliste !", s’alarme dans le JDD David Vallaperta, conseiller et élu CFDT au comité central d’entreprise. La baisse du chômage ne signifie pas une diminution de notre charge de travail, car il y a une forte hausse des demandeurs d’emploi cumulant une activité partielle et une allocation".

"Pas de décision prise", affirme la direction. À ce stade, "il n’y a pas de décision prise quant aux effectifs. Cette question devra être abordée dans un contexte qui prend en compte les nouvelles charges pesant sur Pôle emploi", affirme de son côté la direction. En 2018, 1.380 contrats aidés ainsi que 297 postes équivalents temps plein ont déjà été supprimés.

Ces questions, ainsi que celles des nouvelles missions de l'organisme, seront évoquées le 24 mai lors d’un comité central d’entreprise mais surtout à partir de septembre, lors de la négociation de la prochaine convention tripartite État-Unédic-Pôle emploi pour la période 2019-2021. Un peu plus de 5,6 millions de Français sont actuellement inscrits à Pôle emploi.



A LIRE AUSSI :

>> 4.000 postes menacés à Pole Emploi à cause de la baisse du chômage | Le JDD | 05/05/2018

>> À cause de la baisse du chômage, Pôle Emploi veut licencier 4000 de ses collaborateurs | ladepeche.fr | 06/05/2018

>> Pôle Emploi: 4.000 agents menacés par la baisse du chômage | L'Express | 06/05/2018

>> Pôle emploi: 4.000 postes sur la sellette pour cause de... baisse du chômage | Challenges.fr | 06/05/2018

>> 4.000 postes pourraient être supprimés à Pôle Emploi pour cause de... "baisse du chômage" | Marianne | 06/05/2018

>> Pôle emploi : 4 000 postes menacés à cause de la baisse du chômage | Sud Ouest | 06/05/2018


>> Pôle emploi pourrait supprimer 4.000 postes | La Nouvelle République | 06/05/2018

>> Les salariés de Pôle Emploi menacés... par la baisse du chômage | La Voix du Nord | 06/05/2018

>> 4.000 postes menacés à Pôle Emploi pour cause... de baisse du chômage | Nice-Matin | 06/05/2018

>> Des salariés de Pôle Emploi licenciés à cause de la baisse du chômage ? | Capital.fr | 06/05/2018

>> 4.000 postes menacés à Pôle emploi : "C'est aberrant" | Europe 1 | 06/05/2018

>> Avec la baisse du chômage, Pôle emploi envisage la suppression de 4 000 postes | Le Monde | 07/05/2018

>> Pôle emploi supprimerait 4.000 postes : la faute à la baisse du chômage, vraiment ? | L'OBS | 07/05/2018

>> Pôle emploi lésé par la baisse du chômage | Les Echos | 07/05/2018








Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir