Accueil

Réforme de l’assurance-chômage. 1 000 nouveaux conseillers recrutés à Pôle emploi

  • Imprimer



Lors de la présentation de la réforme de l’assurance chômage mardi 18 juin, le recrutement de 1 000 nouveaux conseillers à Pôle a été annoncé. À partir du 1er janvier 2020, les conseillers de Pôle emploi proposeront aussi deux demi-journées d’accompagnement intensif aux demandeurs d’emploi qui le souhaitent.

« Mon conseiller ne m’embête pas beaucoup, reconnaît Mathieu 30 ans, cadre au chômage depuis plus d’un an. J’ai un appel tous les six mois pour connaître l’avancée de mes démarches et mettre mon dossier à jour. Je cherche de mon côté pour retrouver un emploi dans un secteur très précis du nautisme. »

Avec la réforme de l’assurance-chômage, présentée ce mardi 18 juin, le gouvernement souhaite un meilleur accompagnement des demandeurs d’emploi.

À partir du 1er janvier 2020, les conseillers vont proposer deux demi-journées d’accompagnement intensif aux demandeurs d’emploi qui le souhaitent. Le rendez-vous aura lieu dans les quatre premières semaines qui suivent leur inscription à l’organisme.

Après une première demi-journée « consacrée au diagnostic individualisé de la situation de la personne », la deuxième journée sera axée sur des rencontres avec des entreprises recruteuses ou pour mieux maîtriser les techniques de recherches d’emploi. « Prendre du temps pour se confronter à la réalité du marché du travail est une bonne chose. Cela permettra de prendre plus de temps avec les demandeurs », se réjouit Michel Breuvart, délégué syndical SNU Pôle emploi.

Actuellement, les agents ont un seul entretien avec le demandeur d’emploi « qu’ils dirigent ensuite vers un atelier de Pôle emploi ou vers un sous-traitant. Cette rencontre est trop courte », ajoute le délégué.

Des agents surchargés

Dans un rapport rédigé par Stéphane Viry, député des Vosges, il constatait en mars dernier que « le volume des portefeuilles de conseillers explose ». Un conseiller suivrait actuellement, en moyenne, 349 demandeurs d’emploi qui requièrent un accompagnement « léger ».

Dans les autres catégories d’accompagnement : guidé, renforcé ou global, les agents suivent moins de personnes mais le nombre de bénéficiaires est en hausse (jusqu’à + 23 %). « Les collègues sont surchargés. Ils ont un sentiment d’échec dans l’accompagnement », estime Gilles Mettelet, délégué syndical de Pôle emploi.

Le gouvernement semble avoir entendu cette détresse. Il recrute 1 000 nouveaux agents pour trois ans et abandonne bien la suppression des 800 postes à temps plein, prévue dans le projet de loi de finances 2019, assure-t-on au cabinet de la ministre du Travail. Mettant ainsi fin à trois années de diminution des effectifs de l’organisme public.

Ces agents seront recrutés pour mettre en place de nouveaux services d’accompagnement. « Mais via des contrats de chantier qui prendront fin au bout de trois ans », tempère Michel Breuvart. Pôle emploi compte 800 agences en France. « Cela fait un nouvel agent par site », relativise le délégué syndical.





A LIRE AUSSI :

>> Assurance chômage: recrutement pour trois ans de 1000 agents supplémentaires à Pôle emploi | Le Figaro | 18/06/2019

>> Assurance chômage: 1000 conseillers Pôle emploi seront recrutés pour trois ans | BFMTV.COM | 18/06/2019