CHÔMAGE : L'ensemble des chiffres de l'année 2019 connus ce lundi

  • Imprimer

Ce lundi 27 janvier 2020, Pôle Emploi doit rendre publiques ses statistiques portant sur les demandeurs d'emploi inscrits auprès de ses services au quatrième trimestre 2019. Des données très attendues, puisqu'elles permettront de connaître l'ensemble des chiffres de l'année écoulée, lesquels auront valeur de test quant à la politique économique en cours.

Le gouvernement va-t-il réussir son quarté ? En baisse continue sur les trois premiers trimestres de l'année 2019, le taux de chômage pourrait bien signer, ce lundi, une quatrième baisse d'affilée.

Lors de la divulgation des derniers chiffres, en octobre dernier, la Dares, le service des statistiques du ministère du Travail, avait, de début juillet à fin septembre, comptabilisé un peu plus de 3,6 millions de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A de Pôle Emploi), en baisse de 0,4 %. Sur un an, la décrue était même encore plus significative puisqu'elle s'établissait à - 2,4 %.

LES CHIFFRES 2019 DE TOUTES LES CATÉGORIES CONNUES

Fait notable, au troisième trimestre, cette baisse avait alors concerné tous les profils, à l'exception des jeunes toutefois. Comparativement aux autres inscrits, les moins de 25 ans avaient, sur la période, été en effet un peu plus nombreux à rechercher un poste (+ 0,7 %, de début juillet à fin septembre).

Dans un contexte social très agité, et avec une opposition en embuscade à l'approche des municipales, les statistiques de Pôle Emploi seront très observées.

UN TEST POUR LA MAJORITÉ

Un quatrième trimestre consécutif de baisse du nombre de demandeurs d'emploi placerait Emmanuel Macron en bonne position, lui qui a fait le pari de porter, avant la fin du quinquennat, le taux de chômage à 7 % de la population active (8,6 % aujourd'hui).

Une hausse, même mesurée, pourrait à l'inverse faire vite oublier d'autres bons résultats économiques au moment où les créations d'entreprises (+ 815.000 en 2019), comme celles d'emplois (+ 260.000 l'an dernier) sont au plus haut, alors que la croissance résiste (1,3 % en 2019). Avec le risque de le payer dans les urnes.

DEUX INDICATEURS DU CHÔMAGE UTILISÉS

Pour rappel, en France, deux indicateurs sont aujourd'hui utilisés pour mesurer le chômage.

Il y a le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT, agence spécialisée de l'ONU), calculé par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), et le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi.

Les résultats qu'ils produisent sont généralement proches, bien que les méthodes de calcul utilisées soient différentes.

En août dernier, l'Insee avait notamment établi un taux de chômage à 8,5 % de la population active sur la période mars-juin, soit le niveau le plus faible des dix dernières années.


Christian Taveira


A LIRE AUSSI :

>> La baisse du nombre de demandeurs d'emplois en 2019 connue lundi | Bourse Direct | 27/01/2020

>> Emploi : quelle sera l'ampleur de la baisse en 2019 ? | Le Télégramme | 27/01/2020

>> La baisse du nombre de demandeurs d'emplois en 2019 connue lundi | Ouest-France | 27/01/2020