Accompagnement des chômeurs: Pôle emploi a du boulot

A côté des mesures décriées sur l'indemnisation des chômeurs, l'exécutif promet des moyens et du changement chez Pôle emploi pour mieux les accompagner, un effort salué unanimement, même si beaucoup reste à faire pour traduire ces annonces.

Sur les effectifs de l'opérateur public, le gouvernement a clairement changé de pied puisqu'il ne cachait pas il y a plusieurs mois qu'il pourrait diminuer ses effectifs si le chômage baissait.

Une mission avait même été confiée à l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) en juin 2018 pour voir comment, concrètement, indexer une diminution des effectifs de l'opérateur public sur une baisse éventuelle du nombre de chômeurs.

Finalement, rien de tout ça: il y aura 1.000 conseillers de plus, en CDD sur trois ans, et ce alors que le chômage reflue timidement. Pôle emploi vient de connaître trois années de baisse des effectifs, dont 800 pour 2019 sur un effectif d'environ 50.000 personnes.

Lire la suite : Accompagnement des chômeurs: Pôle emploi a du boulot

Assurance-chômage : les principales mesures d'une réforme choc

Conditions d'indemnisation des chômeurs, taxation des contrats courts ou encore renforcement significatif des moyens de Pôle emploi : le gouvernement a frappé fort ce mardi. Revue de détail des principales mesures.

Le Premier ministre et la ministre du Travail ont présenté ce mardi la réforme de l'assurance-chômage sur laquelle les partenaires sociaux avaient échoué à trouver un accord. Toutes les mesures seront adoptées par un décret, attendu pour la fin de l'été.

· Des conditions d'indemnisation durcies

C'est la partie de la réforme qui concentre le tir de barrage des syndicats. Et pour cause, elle chamboule les règles les plus sensibles de l'assurance-chômage à qui le gouvernement reproche - dans certains cas - de ne pas favoriser la reprise d'un emploi durable. A partir du 1er novembre, il faudra avoir travaillé au moins six mois sur les 24 derniers mois et non plus 4 sur 28 pour avoir droit à une indemnisation. Ce minimum de six mois s'appliquera également pour recharger ses droits (un mois actuellement).

Lire la suite : Assurance-chômage : les principales mesures d'une réforme choc

Démission surprise du DG de l'Unédic

Nommé en 2010, Vincent Destival quittera ses fonctions en septembre. L'annonce de son départ intervient à trois jours d'une réforme d'ampleur de l'assurance-chômage imposée par le gouvernement.

Voilà une démission dont le moment ne manque pas d'interpeller. A la surprise générale, l'Unédic a annoncé vendredi après-midi le départ de son directeur général, Vincent Destival, à trois jours d'une réforme de l'assurance-chômage imposée par le gouvernement qui risque de faire des vagues. En poste depuis 2010, il quittera ses fonctions en septembre « au moment où se finalise le processus de réforme de l'assurance chômage initié en 2017 », indique le communiqué.

Agé de 59 ans, Vincent Destival avait été DG adjoint de l'Afpa et directeur général adjoint en charge de la formation professionnelle et de l'apprentissage au Conseil régional des Pays de la Loire avant de prendre les rênes de l'Unédic. Il devrait rejoindre le Secours catholique, selon nos informations. Pierre Cavard, le directeur des études et des analyses, assurera l'intérim.

Lire la suite : Démission surprise du DG de l'Unédic

Pôle emploi minimiserait la charge de travail de ses conseillers

Les conseillers de l'agence française pour l'emploi suivraient deux fois plus de chômeurs que les chiffres indiqués par la direction.

Comment sont réellement suivies les personnes inscrites au chômage ? La question peut en intéresser plus d'un alors que la future réforme de l'assurance chômage voulue par le gouvernement doit être présentée le 18 juin prochain. Une enquête de la cellule investigation de Radio France vient jeter un pavé dans la mare : les conseillers Pôle emploi géreraient bien plus de demandeurs d'emploi que les chiffres officiels fournis par la direction.

Le site institutionnel de Pôle emploi assure que seuls les demandeurs d'emploi des catégories A et B, c'est-à-dire sans activité ou effectuant moins de 78 heures de travail par mois, sont intégrés dans les fameux "portefeuilles", gérés par les conseillers. Les autres catégories n'apparaissent nulle part publiquement. Sauf qu'en ajoutant le nombre de chômeurs dans ces catégories, les chiffres des personnes à suivre par conseiller explosent.

Lire la suite : Pôle emploi minimiserait la charge de travail de ses conseillers

Les chiffres secrets des agents de Pôle emploi

Pôle emploi est-il complètement transparent sur le nombre de chômeurs que doivent suivre les conseillers ? Les chiffres réels sont très supérieurs à ceux affichés par l’organisme. Enquête sur les dossiers fantômes de Pôle emploi.

Une enquête de Cécile Hautefeuille pour la Cellule investigation de Radio France.



Lire la suite : Les chiffres secrets des agents de Pôle emploi

Chômage: quand Pôle Emploi fabrique des chiffres sur-mesure

Le Parisien a publié le 14 juin des chiffres de pôle emploi faisant le lien entre le montant de l’indemnisation chômage et la durée de l’indemnisation : « plus on est indemnisé, plus on reste longtemps au chômage ». Cette démonstration est en réalité une manipulation grossière.

1- Une manipulation grossière

Quand pôle emploi fabrique des statistiques sur mesure pour justifier la dégressivité.

Elle occulte les deux variables centrales de la durée d’indemnisation : l’âge et la durée des droits ouverts au chômage.

Pourquoi est-ce que celles et ceux qui ont les indemnisations les plus faibles touchent moins longtemps des allocations ? Et bien tout simplement parce qu’ils occupaient auparavant des contrats courts qui ne leur ont ouvert que très peu de droits ! Ils arrêtent donc d’être indemnisés très vite, soit pour reprendre un contrat précaire, souvent de moins d’un mois, soit pour venir grossir les bataillons des chômeurs et chômeuses non indemnisé.e.s, qui représentent maintenant plus de 50% des demandeurs d’emplois !

Lire la suite : Chômage: quand Pôle Emploi fabrique des chiffres sur-mesure