Pôle emploi: 1.000 conseillers en plus contre les difficultés de recrutement

Paris, 19 sept 2019 - La lutte contre les difficultés de recrutement sera au coeur de la mission de Pôle emploi 2020-2022 avec un millier de postes créés pour accompagner les entreprises dont les offres chez l'opérateur n'auront pas été pourvues au bout de 30 jours, selon le projet de convention pour la période.

Cette convention "tripartite" entre l'Etat, l'Unedic et Pôle emploi, qui fixe les missions et les moyens de l'opérateur public jusqu'en 2022, doit être finalisée lors d'une réunion vendredi entre les parties au ministère du Travail.

Selon le projet de texte transmis aux partenaires sociaux, cette nouvelle convention "s'inscrit dans un contexte caractérisé par des tensions accrues de recrutement pour les entreprises, en particulier pour les TPE-PME".

Pour répondre à ces difficultés, Pôle emploi "s'engage dès 2020 à recontacter toutes les entreprises dont le recrutement n'a pas abouti dans les 30 jours faute de candidat adéquat", un nouveau service annoncé par le gouvernement lors de la présentation de sa réforme de l'assurance chômage en juin.

Lire la suite : Pôle emploi: 1.000 conseillers en plus contre les difficultés de recrutement

Pôle Emploi : Arnaque ?

Qui ne regrette pas le temps ou Pôle Emploi se nommait « ANPE » ?

Un temps où l’on était écouté, où on avait « réellement » un conseiller à notre écoute, où les annonces étaient nombreuses et où les employeurs avaient la politesse de répondre à la majorité des candidatures …

En effet aujourd’hui, on peut dire adieu à tout ceci. Mais hélas, c’est encore pire que ça !

Voici ci-dessous énuméré quelques constatations de faits auxquels vous avez été peut-être vous-même confronté.

Lire la suite : Pôle Emploi : Arnaque ?

Pôle emploi réclame 130.000 euros à un médecin d'Angers

Un médecin a bénéficié de 133.972 euros d’allocation d’aide aux travailleurs privés d’emploi durant trois ans, alors qu'il travaillait.

La justice devra se prononcer sur cette affaire le 23 septembre 2019. Âgé de 59 ans, Olivier, un médecin d'Angers est accusé de fraude par Pôle emploi. Entre janvier 2014 et août 2016, l'agence lui a versé 133.972 euros d’allocation d’aide aux travailleurs privés d’emploi. Pourtant, durant toutes ces années, il a travaillé comme médecin et ainsi encaissé des revenus. "Ce n’est pas moi qui ai perçu ces rémunérations, c’est une personne morale, la société", s'explique l'accusé à la barre du tribunal correctionnel d'Angers. Une défense qui ne semble pas convaincre la présidente du tribunal, Nathalie Bujacoux, comme le rapporte Le Courrier de l'Ouest. "Vous jouez sur les mots. C’est bien vous, personne physique, qui avez effectué ces consultations et ces visites et mis de côté tout ce que gagnait votre société", lui lance-t-elle alors.

Lire la suite : Pôle emploi réclame 130.000 euros à un médecin d'Angers

Renvoyée d'une réunion Pôle emploi car elle allaitait son enfant

Elle a reçu des excuses de la part de Pôle emploi, même si elle pourrait s’être vue indiquer la sortie en raison des pleurs de son bébé.

L’allaitement serait-il tabou chez Pôle emploi ? C’est ce que dénonce une jeune maman, dans un post Facebook publié la semaine passée. Son histoire est relayée par France 3 Provence – Alpes et Côte d’Azur. Les faits se sont déroulés mercredi dernier, lors d’une réunion collective de demandeurs d’emploi à l’agence Pôle emploi d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Une réunion à laquelle la jeune femme n’a pas pu assister dans sa totalité. Selon elle, le fait qu’elle allaite son bébé de 5 mois posait problème, alors que la réunion avait débuté depuis 30 minutes et qu’elle tentait de calmer son fils en le mettant "au sein sous [son] écharpe de portage".

Lire la suite : Renvoyée d'une réunion Pôle emploi car elle allaitait son enfant

Difficultés de recrutement : Pôle emploi passe à la vitesse supérieure

L'opérateur public va augmenter d'un quart ses effectifs de conseillers entreprises, soit un millier en plus, d'ici au 1 er janvier 2020. Leur mission : trouver un candidat pour toute offre d'emploi non pourvue au bout de 30 jours. Ils seront remplacés par autant de CDD dont le recrutement sur trois ans a été promis lors de l'annonce de la réforme de l'assurance-chômage.

Pour le gouvernement, il y a urgence à remédier aux difficultés de recrutement, un problème dont l'ampleur freine l'activité et la baisse du chômage. Message reçu cinq sur cinq chez Pôle emploi : l'opérateur public va augmenter de près de 25 % ses effectifs de conseillers dédiés aux entreprises pour les porter à 5.300 d'ici au 1er janvier 2020, a-t-on appris de sources concordantes. Soit un millier de personnes supplémentaires et volontaires, qui seront remplacées par autant de personnes dont l'embauche en CDD avait été annoncée mi-juillet, lors de la présentation de la réforme de l'assurance-chômage mais dont l'affectation n'avait pas été précisée.

Lire la suite : Difficultés de recrutement : Pôle emploi passe à la vitesse supérieure

Pôle emploi : des offres d'emploi qui créent la polémique



Pôle emploi estime que les plateformes de livraisons comme Uber Eats ou Deliveroo sont des employeurs comme les autres. L'organisme publie sur son site des offres d'emploi pour être livreur.

Lire la suite : Pôle emploi : des offres d'emploi qui créent la polémique