Yann Gaudin, le conseiller Pôle Emploi au zèle dérangeant

Depuis 2006, ce quadragénaire travaille pour Pôle Emploi. Il y a 6 ans, il a repéré des dysfonctionnements dans le versement de certaines allocations. Il a décidé de prévenir chaque personne concernée pour qu'elle active les procédures de rétribution. Une action mal vue par sa hiérarchie selon lui.

"J'obéis d'abord à la loi, et la loi est au-dessus de la hiérarchie. Donc si la hiérarchie fait des choses qui ne correspondent pas à la loi, il y a un choix à faire. Et ce choix, il est clair, c'est celui de la loi." Les relations apparaissent tendues entre la direction de Pôle Emploi Bretagne et son conseiller Yann Gaudin. Ce dernier accuse ses supérieurs de ne pas respecter le devoir d'information de Pôle Emploi, et de l'empêcher d'appliquer ce principe dans son travail.

Repérage d'une première anomalie

Lire la suite : Yann Gaudin, le conseiller Pôle Emploi au zèle dérangeant

On ne parle plus de la fusion entre Pôle emploi et Cap Emploi, mais d'un rapprochement

La réponse à une question écrite dont nous sommes fait écho sur le Rapprochement entre Pôle emploi et Cap emploi au 1er janvier 2021 : que devient le volet « maintien dans l’emploi » ? nous permet de constater que l'affirmation de la fusion évoquée entre Pôle emploi et Cap Emploi tient plus de l'effet d'annonce porté par une fureur fusionniste que d'une rationalisation de l'organisation du Service Public de l'Emploi

Il n'est dans cette réponse plus question de fusion, mais de rapprochement, évolution que nous avions déjà relevée lorsque la même fureur fusionniste avait voulu fusionner Pôle emploi et les Missions locales (voir entre autres Une question écrite sur l'annonce d'une fusion Pôle emploi Missions locales)

La réponse mentionne une "offre de service intégrée" et annonce l'instauration d' "un lieu unique d'accompagnement pour les demandeurs d'emploi en situation de handicap, par la présence de conseillers Cap emploi plusieurs jours par semaine dans les agences Pôle emploi, permettant ainsi de privilégier les parcours croisés lors des moments clés du parcours du demandeur d'emploi bénéficiaire ou non de l'obligation d'emploi "

Lire la suite : On ne parle plus de la fusion entre Pôle emploi et Cap Emploi, mais d'un rapprochement

Il refait le coup de l'assurance chômage»: le précédent qui avait échaudé les syndicats

Le gouvernement avait proposé de donner davantage de pouvoir décisionnaire aux partenaires sociaux pour cette réforme, il y a six mois.

Échaudés par le précédent de la réforme de l'assurance chômage où les contraintes imposées par l'exécutif ont selon eux fait échouer la négociation, laissant les mains libres à l'exécutif, les partenaires sociaux craignent un bis repetita sur les retraites.

«On nous fera pas deux fois le coup de l'assurance chômage», avait lancé le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, au lendemain des annonces d'Edouard Philippe le 11 décembre, lorsque celui-ci avait, entre autres, proposé de confier la gouvernance du futur système de retraites aux partenaires sociaux.

Lire la suite : Il refait le coup de l'assurance chômage»: le précédent qui avait échaudé les syndicats

Yann Gaudin, le lanceur d’alerte breton de Pôle emploi qui aide les chômeurs

Conseiller Pôle emploi depuis 2006 à Rennes, Yann Gaudin aide des demandeurs d’emploi à récupérer plusieurs milliers d’euros d’allocations non versées.

« Je suis intolérant à l'injustice. C'est obsessionnel chez moi. » Depuis deux mois, Yann Gaudin, conseiller dans une agence de Pôle emploi à Rennes (Ille-et-Vilaine), a ouvert un blog « Pôle emploi, le droit de savoir », hébergé par Mediapart pour inciter les demandeurs d'emploi à récupérer l'argent que l'institution leur doit.

Intermittents privés d'aides en fin de droits, aide au permis accordée selon des règles plus contraignantes que ce qui est prévu par la loi, inégalité de traitement selon les régions, économies sur l'aide individuelle à la formation, neutralisation arbitraire des salaires anormalement hauts dans le calcul des indemnités… Yann Gaudin dénonce les dysfonctionnements, détaille les préjudices causés et les recours possibles. Ce quadragénaire célibataire se présente comme un lanceur d'alerte.

Militant écologiste engagé auprès des Gilets jaunes, il a les valeurs du service public chevillées au corps. « Trois chômeurs se suicident en moyenne tous les jours en France. Je ne supporte pas de les spolier de leurs droits », explique posément cet ancien commercial qui a connu le chômage avant de passer le concours de l'ANPE. « Quand j'ai été embauché en 2006, j'avais la foi et j'idéalisais le métier. Dès mes débuts, pourtant, on m'a reproché d'en faire trop », se souvient Yann.

Lire la suite : Yann Gaudin, le lanceur d’alerte breton de Pôle emploi qui aide les chômeurs

Comment Pôle emploi veut limiter le nombre d'offres non pourvues

Pôle emploi vient de lancer un service d'aide aux entreprises dans le recrutement de nouveaux talents. Le but : limiter le nombre d'offres d'emploi non pourvues. En 2018, on en comptait entre 210.000 et 350.000.

Bientôt moins d'offres d'emploi non pourvues grâce à Pôle emploi ? Dans le cadre de l'opération "Action recrut", les 1.000 conseillers Pôle emploi supplémentaires dédiés aux entreprises ont commencé à travailler à compter du 1er janvier, a-t-on appris jeudi auprès de l'opérateur public. Pour rappel, ce renfort d'effectifs - des conseillers en CDD pour trois ans - avait été annoncé dans le cadre de la réforme de l'assurance chômage.

Au total, ce sont 5.500 conseillers, contre 4.500 auparavant, qui vont "faire le service après-vente", a expliqué Catherine Poux, directrice des services aux entreprises de Pôle emploi, au cours d'une conférence de presse. "Aucune entreprise ne sera sans nouvelle d'un conseiller Pôle emploi, après avoir déposé une offre, au plus tard dans les 30 jours", a expliqué Catherine Poux. Ce qui pouvait arriver jusqu'à présent car les offres peuvent être déposées en ligne, sans contact avec un conseiller. Ainsi, 100.000 offres par mois sont actuellement sans réponse depuis 30 jours, d'après Stéphane Ducatez, directeur des études chez Pôle emploi.

Lire la suite : Comment Pôle emploi veut limiter le nombre d'offres non pourvues

Pôle emploi: les nouveaux conseillers entreprises au travail

Les 1.000 conseillers Pôle emploi supplémentaires dédiés aux entreprises ont commencé à travailler à compter du 1er janvier, a-t-on appris jeudi auprès de l'opérateur public, qui a aussi indiqué que le niveau des offres non pourvues était sensiblement le même en 2018 qu'en 2017.

Ce renfort d'effectifs - des conseillers en CDD pour trois ans - avait été annoncé dans le cadre de la réforme de l'assurance chômage, qui prévoit un durcissement de l'accès et une modification du régime d'indemnisation.

Au total, ce sont 5.500 conseillers, contre 4.500 auparavant, qui vont "faire le service après-vente", a expliqué Catherine Poux, directrice des services aux entreprises de Pôle emploi, au cours d'une conférence de presse.

"Aucune entreprise ne sera sans nouvelles d'un conseiller Pôle emploi, après avoir déposé une offre, au plus tard dans les 30 jours", a expliqué Catherine Poux. Ce qui arrivait jusqu'à présent car les offres peuvent être déposées en ligne, sans contact avec un conseiller.

Lire la suite : Pôle emploi: les nouveaux conseillers entreprises au travail